Sélectionner une page
Le parti libéral-démocrate allemand souhaite que la ligne de crédit de la Banque Mondiale prévue pour la Chine jusqu’en 2025, soit réaffectée vers les pays pauvres qui dépendent eux-mêmes de prêts chinois. Le FDP vient de soumettre une proposition en ce sens au Bundestag et table sur un soutien du gouvernement allemand. Les députés, à l’instar des autorités américaines, déplorent l’absence de transparence de Pékin pour ce qui concerne son assistance financière aux pays en développement. Ils s’inquiètent également de l’accaparement de certaines infrastructures pour les pays qui ne sont pas en mesure de rembourser leurs dettes. La crise du Covid risquant d’aggraver le phénomène. Le FDP préconise la création d’une alliance avec les partenaires européens et internationaux de l’Allemagne pour élaborer un dispositif de sanctions visant à infléchir la politique chinoise an matière de transparence de son assistance financière. Ces sanctions pourraient notamment se matérialiser par un retrait temporaire des droits de vote de la Chine au sein des instances de direction de la BM.
Partager l'article :