Sélectionner une page

Le Département au Commerce américain n’aurait pas rempli correctement sa mission en matière de sécurité nationale, si l’on se fie au dernier rapport de la US China Economic & Security Commission. Selon cette dernière, le ministère aurait été trop lent à identifier les technologies sensibles à ne pas exporter en Chine dans le cadre des réglementations promulguées en 2018, l’Export Control Reform Act (ECRA) et le FIRRMA (Foreign Investment Risk Review Modernization Act), ce qui aurait accru les risques de prédation économique. Le manque de clarté quant à la méthodologie employée est également pointé du doigt. Les manquements relevés dans le cadre de la création de cette liste auraient nui à la mise en œuvre du CFIUS, le dispositif de contrôle des investissements étrangers américain. Les défaillances relevées dans le cadre de la création de cette liste auraient nui à la mise en œuvre du CFIUS, le dispositif de contrôle des investissements étrangers américain.
Le rapport pousse la critique assez loin puisqu’il évoque la possibilité de diligenter un audit pour déterminer dans quelle mesure un délai supérieur à 2 ans s’est avéré nécessaire pour procéder à un recensement des technologies américaines nécessitant une protection particulière. Il interroge également la légitimité du Département au Commerce pour mettre en œuvre les contrôles à l’exportation. En novembre 2018, le Dept of Commerce avait identifié 45 technologies émergentes mais aucune liste n’a jamais vu le jour.

Partager l'article :