Sélectionner une page

Le sénateur démocrate Edward J. Markey, qui préside la « Climate change task force », vient de déposer une proposition de loi visant à sanctionner les entreprises étrangères ou les individus dont les activités s’avèrent nuisibles à l’environnement. Baptisé « Targeting Environmental and Climate Recklessness Act of 2019 », le projet prévoit d’accorder un pouvoir discrétionnaire aux autorités américaines pour restreindre l’accès des entités incriminées au système financier US ainsi qu’aux visas.
Sont visées :
– les entreprises qui participent au développement de centrales à charbon et celles impliquées dans la destruction de forêts primaires
– les entités qui financent ce type de projets
– celles qui minimisent sciemment l’impact de leurs activités sur le climat

Le texte se veut une extension du « Global Magnitsky act« , qui sanctionne les atteintes aux Droits de l’Homme et la corruption, promulgué en décembre 2016.

Partager l'article :