Sélectionner une page

De source diplomatique recueillie par le Handelsblatt, les Etats-Unis s’apprêteraient à prononcer de nouvelles sanctions à l’encontre des entreprises impliquées dans le projet Nord Stream 2. Cette menace, qui inquiète beaucoup le milieu économique, pourrait être appliquée à très brève échéance (février ou mars), si Moscou ne renonce pas à achever le projet par ses propres moyens (il reste 150 km de pipeline à poser).      
Le gouvernement allemand plaide en faveur de la diplomatie pour endiguer cette crise qui pourrait s’avérer catastrophique financièrement. Or il semble que le gouvernement de Donald Trump soit plus tempéré que Ted Cruz, représentant au Sénat du Texas, qui avait réclamé un arrêt immédiat des travaux en vertu du projet de loi Protecting Europe’s Energy Security Act of 2019  intégrée au National Defense Authorization Act 2019. Les Européens pourraient envisager de sanctionner des entreprises américaines mais redoutent l’escalade que ces contre-mesures pourraient entrainer.  

Partager l'article :